Templates by BIGtheme NET
Accueil / Documents / Cours / Glossaire / Jargon des professionnels de l’emballage (fabricants des emballages, caisses, cartons, palettes, préparateurs de commandes)

Jargon des professionnels de l’emballage (fabricants des emballages, caisses, cartons, palettes, préparateurs de commandes)

ABCDEF – G – HI – J – KLM – N – OP – Q – RST – U – V – W – X – Y – Z

Adjuvant : Substance chimique de synthèse ou naturelle isolée par extraction,, ajoutée à une résine pour sa fabrication ou sa transformation. Selon l’usage, le terme « adjuvant  » est utilisé pour toute substance autre que les résines, introduite dans le matériau destiné à l’assemblage , tandis que le terme  » additif  » est utilisé pour toute substance introduite dons un aliment

Aérosol : Un générateur d’aérosol est l’ensemble constitué par un récipient non réutilisable, en métal, en verre ou en plastique, contenant un gaz comprimé, liquéfié ou sous pression, avec ou sans liquide, pâte ou poudre, pourvu d’un dispositif de prélèvement permettant la sortie sous forme de particules solides ou liquides en suspension dans un gaz, ou sous forme de mousse, de pâte ou de poudre, ou à l’état liquide. (les ensembles constitués par un générateur d’aérosol et son contenu forment un préemballage)

Alimentarité : un emballage au contact de denrées alimentaires doit posséder des propriétés en matière d’inertie et d’hygiène. Des précautions sont à prendre : compte tenu de l’importance des risques potentiels, il faut éviter toute réaction malencontreuse.

Bague : Bague pour bouchage à levier : Bague pouvant recevoir une fermeture qui doit être enlevée en utilisant un accessoire métallique, pur exemple une pièce de monnaie.

Bague quart-de-tour : Bague de grand diamètre à cran d’arrêt. (Anglais : twist-off ring)

Balles : Dans les centres de tri, les déchets après tri sont compactés par une presse, sous forme de cubes de dimensions constantes : les balles, pour réduire leur volume lors du transport.

Biodégradable : Propriété pour un composant d’être dégradé naturellement par les organismes décomposeurs (bactéries) d’un écosystème, en éléments présents à l’état naturel dans cet écosystème.

Boîte pliante : Boite en carton, ou en plastique transparent, obtenue par un pliage à partir d’un flan, découpé, rainé, plié et encollé, ou agrafé, ou enchevêtré.

Bolduc : Ruban généralement renforcé utilisé dons le ficelage des petits paquets.

Bouchon : Bouchon pousser-tourner : Fermeture de protection dont l’ouverture s’effectue par deux mouvements simultanée « pousser et tourner ». (Anglais : push and turn cap)

Bouchon presser-tourner : Fermeture de projection dont l’ouverture s’effectue pur deux mouvements simultanée « presser et tourner ». (Anglais : squeeze and turn cap)

Caisse : Emballage rigide constitué par l’assemblage de panneaux pleins ou à claire-voie, utilisé pour le transport des marchandises. Les caisses légères ou de petites dimensions sont parfois appelées caissettes.

Caisse-outre : Caisse généralement en carton ondulé, en forme de parallélépipède, contenant une poche étanche souple pour le transport et le stockage des liquides ou des pulvérulents. (Anglais : bag-in-box)

Caisse-palette : Palette munie ou non d’un couvercle comportant une superstructure faite d’au moins trois panneaux dons le sens de la hauteur pleins ou à claire-voie fixes, repliables ou démontables, qui permettent généralement le gerbage avec ou sans accessoires spéciaux. l’expression  » box-polette  » ne doit pas être utilisée en français.

Calandrage : Le calandrage est une technique de transformation, qui permet de fondre la matière plastique, par chauffage et laminage (passage entre deux cylindres) pour produire une feuille ou un film en continu.

Capsule : Capsule pression : Fermeture pour bouteille sur laquelle il suffit d’appliquer une pression pour fermer, sans mouvement de vissage. Il existe également des bouchons pressions utilisant le même principe. (Anglais : pry-off cap, press-on cap)

Capsule quart-de-tour : Capsule d’un bocal qui s’ouvre en un quart de tour. (Anglais : twist-off capsule)

Carton ondulé : Matériau constitué par une ou plusieurs feuilles de papier cannelé collées sur une feuille ou entre plusieurs feuilles de papier plan. Les principales catégories sont les suivantes : ondulé simple face, ondulé simple cannelure ou double face (DF), ondulé double cannelure ou double-double face (DD), ondulé triple cannelure.

Céramique : Mélange de matériaux inorganiques, d’une teneur généralement élevée en argile ou en silicate, auxquelles sont ajoutées de faibles quantités de matières organiques. Les objets en céramique peuvent être vitrifiés, émaillés et décorés.

Chaîne du recyclage : Toutes les étapes du recyclage d’un matériau : du déchet à la matière première secondaire en passant par la collecte, le tri, la transformation…

Charge : Charge palettisée : Regroupement d’emballages sur une palette en vue du transport et du stockage. Le maintien des emballages sur la palette peut se faire à l’aide d’une housse thermorétractable, d’un banderolage de film étirable, de feuillards et de liens, ou d’un filet.

Charge unitisée : Unité de charge dont le volume minimal est égal à 450 litres, constituée par un ou plusieurs colis rassemblés et maintenus suivant une disposition appropriée, telle que la palettisation, et permettant d’assurer toutes les opérations de la chaîne de distribution à l’aide d’engins de manutentions mécanisés, sons dissociation de cette charge. On utilise aussi l’expression « charge unitaire ».

Child proof closure : Voir fermeture à l’épreuve des enfants.

Colle thermofusible : Colle se présentant sous forme solide à température ambiante, fondant sous l’effet de la chaleur en passant par une phase pâteuse, et faisant prise lors du refroidissement. la normalisation préfère l’expression « adhésif thermofusible ». L’expression « Colle hot-melt’ ne doit pas être utilisée en francais.

Compatibilité chimique : Inertie chimique des parties d’emballage en contact avec le contenu, vis-à-vis des matières contenues, obtenue le cas échéant par l’intermédiaire d’un revêtement ou traitement intérieur approprié.

Conditionnement : Opération consistant à entourer un produit par une première enveloppe. Par extension, ce terme peut désigner l’enveloppe (ou emballage primaire), avec ou sons le produit. (Anglais : packaging)

N.B : les termes Conditionnement, Emballage et Packaging sont souvent employés les uns pour les autres y compris dans certaines appellations professionnelles. La normalisation réserve strictement l’usage du terme Conditionnement à l’enveloppe au contact direct du produit, à l’exclusion des surenveloppages éventuels

 

Le terme Packaging doit être proscrit et remplacé par sa traduction française. Lorsqu’il a pour rôle de souligner la composante esthétique industrielle de l’emballage ou du conditionnement, il doit être remplacé par un néologisme tel que Embellage ou Paquégique pour désigner l’esthétique industrielle appliquée à l’emballage et au conditionnement.

A noter enfin qu’en anglais Packaging signifie le Conditionnement, l’équivalent d’Emballage étant Packing

Conversion : Transformation d’une ou plusieurs matières premières, associées ou non, pour produire un matériau de conditionnement. (Anglais : converting)

Couchage : Procédé consistant à étendre sur une feuille de papier, ou d’autres matériaux tels que l’aluminium pur ex., une ou plusieurs couches d’une préparation à base minérale, cellulosique ou plastique. (Anglais : coating)

Denrée alimentaire préemballée : L’unité de vente constituée par une denrée alimentaire et l’emballage dans lequel elle a été conditionnée avant sa présentation à la vente et que cet emballage la recouvre entièrement ou partiellement de telle façon que le contenu ne puisse être modifié sans que l’emballage subisse une ouverture ou une modification

Emballage : Objet destiné à envelopper ou à contenir, temporairement, un produit ou un ensemble de produits pendant leur manutention, leur transport, leur stockage ou leur présentation, en vue de les protéger ou de faciliter ces opérations. Dans un sens plus général, ce mot désigne également les moyens et les méthodes employés pour réaliser ces opérations. (Anglais : packing). Voir aussi les fonctions de l’emballage.

Emballage-coque : Cartonnette ou feuille de plastique associée à une coque plastique transparente. Présentation utilisée pour la vente unitaire de petits articles.

Emballage industriel : Ensemble d’opérations ayant pour objet d’assurer la protection physico-chimique, la protection mécanique (calage) et le conditionnement de matériels industriels. Ces opérations diffèrent en fonction des types de matériels à emballer et de la nature des circuits de distributions empruntés.

Emballage de groupage :

1) Groupage en un fardeau unique d’une série d’emballages semblables enveloppé sous kraft, sous film plastique ou film rétrécissable sous machine.

2) Caisse contenant des emballages semblables ou différents.

3) Groupage sur palette sous housse rétractable ou étirable n plastique

4) Voir aussi  » hyperpack  » et  » multipack « .

Emballage de transport : Emballage assurant la protection des marchandises dans les opérations de manutention, de transit et de stockag, et évitant qu’elles ne soient endommagées entre le lieu de production et le point de distribution.

Emballages ménagers : Ensemble des emballages qui permettent d’assurer le conditionnement, la protection, le transport et la promotion d’un produit destiné aux ménages.

Embellage : Néologisme proposé pour souligner le travail d’esthétique industrielle réalisé sur un emballage ou un conditionnement. le terme anglais  » packaging  » doit être proscrit.

Encaissage : Action de remplir une caisse avec rangement de son contenu.

Encartonnage : Action de remplir et fermer un étui ou une boîte en carton.

Etiquetage : Les mentions, indications, marques de fabrique ou de commerce , images ou signes se rapportant à une denrée alimentaire et figurant sur tout emballage , document, écriteau, étiquette , bague ou collerette accompagnant ou se référant à cette denrée alimentaire (directive 79-112).

Etuyeuse (encortonneuse) : Machine dont les fonctions sont de mettre en forme des étuis et boîtes pliantes prédécoupés, d’y introduire le produit à emballer, et de refermer les étuis pur encliquetage des pattes ou par collage. On désigne par encartonneuses des machines de même type ayant pour rôle d’assurer le remplissage et la fermeture de caisses en cartons.

Extrusion : L’extrusion est un procédé de transformation en continu d’une matière malléable homogénéisée et fusionnée par malaxage et échauffement (mécanique et thermique). Dans un fourreau (cylindre), la matière comprimée par une vis sans fin, est poussée vers une filière, pour être mise en forme. Ce procédé permet d’obtenir en continu des produits semi-finis de formes diverses.

Extrusion soufflage : La matière une fois extrudée passe dans un moule où est insufflé de l’air. On obtient ainsi des corps creux (ex. certaines bouteilles).

Fardeau : Ensemble d’éléments, de panneaux ou d’emballages liés en vue de leur expédition, de leur stockage ou de la facilité de leur manutention.

Fardelage : Mise en fardeau des éléments, des anneaux ou des emballages.

Fermeture à l’épreuve des enfants :Fermeture dont le niveau de résistance à l’ouverture est tel que :

– les enfants de la tranche d’âge la plus exposée éprouvent des difficultés à l’ouvrir,

– les adultes l’ouvrent sons difficulté.

L’expression  » Fermeture de protection à l’égard des enfants  » est également reconnue. Les expressions  » Bouchon de sécurité  » et  » Sécurité enfants  » sont usitées mois non reconnues. (Anglais : child proof closure)

Filière : Filière (Technique) : Pièce métallique percée d’orifices à la forme de l’objet final à réaliser, à travers lesquels on fait passer un matériau (plastique, métal etc.) pour lui donner la forme voulue.

Filière (Industrie) : Ensemble des activités, des industries relatives à un produit de base (exemple : filière plastique).

Flaveur parasite : Flaveur (combinaison de l’odeur et de la saveur) communiquée à un produit conditionné par un contaminant (emballage ou ambiance environnant le produit). (Anglais : off flavour)

Formage ou thermoformage : Technique permettant de donner une forme par réchauffement des parois du moule puis par injection d’air ou aspiration sous vide.

Former remplir sceller : Système dons lequel on construit un emballage souple autour du produit simultanément à l’alimentation de ce dernier, les différentes opérations se faisant en continu et l’étanchéité étant assurée par soudure. (Anglais : form fill seal)

Hyperpack : Surconditionnement (emballage secondaire) destiné à présenter sur le lieu de vente le produit au consommateur, se présentant sous la forme d’une boîte formée à partir d’un carton pré-découpé, et contenant le ou les produits conditionnés dans leur emballage primaire (le terme Multipack désigne un surconditionnement remplissant les mêmes fonctions).

Inertie : Un matériau doit être inerte à l’égard des denrées alimentaires, c’est-à-dire qu’il ne doit pas céder à ces denrées des constituants dans des quantités susceptibles de présenter un danger pour la santé humaine ou animale et qui ne doit pas entraîner de modification de la composition de la denrée ni en altérer ses caractères organoleptiques.

Kraftliner : Papier très résistant écru ou blanchi, réalisé à partir d’une pâte chimique.

Papier kraft à base de pâte neuve de résineux incorporant 10 à 20% de pâte de récupération de bonne qualité, de grammage compris entre 125 et 450 g/m 2, éventuellement blanchi, utilisé comme face interne ou externe dans la fabrication de carton ondulé épais, ou dans la fabrication de tubes ou de fûts en carton.

Liquide simulateur : Liquide (eau, eau alcoolisée, eau acidifiée, huile…) dont la composition est fixée réglementairement lors des essais de migration éventuelle des constituants des matériaux d’emballages dans les denrées alimentaires ou les matières dangereuses, pour  » simuler  » les propriétés extractives de celles-ci.

Liste positive : Liste des produits dont l’emploi est autorisé pour l’élaboration des matériaux

lnterkraft : Papier kraft de second choix, fabriqué à partir d’une pâte de cellulose, avec adjonction de mécanique ou de pâte recyclée, destiné aux emballages industriels exigeant peu de résistance.

Manchon : Fourreau en matière plastique rétractable utilisé pour la présentation d’un produit ou de plusieurs produits regroupés, ou pour servir de bague d’inviolabilité. (Anglais : sleeve)

Matériau composite : Association de plusieurs matériaux (papier, plastique, métal … ), destiné à satisfaire en même temps les exigences des fabricants (mécanisation, automatisation), des distributeurs (conservation, manipulation), et des consommateurs (fraîcheur des produits, présentation, praticité).

Migration : Passage de substance entre deux milieux en contact notamment ou cours de l’interaction contenant-contenu. La migration est surtout étudiée dons le cas d’un contact liquide-solide. Ex. :cas de l’emballage des liquides alimentaires (contact paroi du récipient – liquide contenu). Par extension le terme  » migration « , parfois employé à la place du terme  » migrat « , désigne la masse de ce qui migre et peut s’exprimer en mg/kg de contenu ou en mg/dm² de surface en contact.

Migration globale : Masse de l’ensemble de ce qui migre, sans prise en compte de la nature des différents éléments ayant migré (mg/Kg de denrée alimentaire ou en mg/dm² de matériau).

Migration spécifique : Masse d’un constituant connu et bien identifié, simple ou combiné, qui migre d’un milieu à un autre avec lequel il est en contact.

Les phénomènes de migration constituent un important sujet de réglementation, qui prend de plus en plus en compte la migration spécifique, plutôt que la migration globale

Monomère : Les monomères sont des molécules issues le plus souvent du pétrole et sont la base même des matières plastiques. Ces monomères sont en effet transformés par polymérisation en polymères. Leurs atomes essentiels sont le carbone et l’hydrogène et parfois l’oxygène, l’azote ou le soufre…

Odeur parasite : Odeur communiquée à un produit conditionné pur un contaminant (emballage ou ambiance environnant le produit). (Anglais : off odour)

Oligomère : Un oligomère est un polymère de faible masse moléculaire.

Palette : Plateau spécialement conçu pour pouvoir être manutentionné par chariots élévateurs ou outres engins mécaniques adaptés, destiné à supporter des marchandises dans la constitution de charges unitaires, en vue du stockage, des manutentions et du transport. Elle peut être fabriquée ou équipée avec une superstructure.

Paquégique : Néologisme proposé pour souligner le travail d’esthétique industrielle réalisé sur un emballage ou un conditionnement. Le terme anglais  » packaging  » qui signifie  » conditionnement « , et rien d’autre ne doit pas être utilisé. (Voir aussi  » Embellage « )

Pellicule de cellulose regénérée : Feuille mince obtenue à partir d’une cellulose raffinée provenant de bois ou de coton non recyclés.

Pelliplacage (enveloppe pelliplaquée) : Emballage, réalisé généralement dans une matière plastique transparente ou translucide, qui adhère étroitement ou produit, le plus souvent par vide d’air. (Anglais : skin-pack)

Plastiques : Variété de matières synthétiques très utilisées pour la diversité de leurs caractéristiques et performances (légèreté, relative inertie chimique, propriétés mécaniques, adaptabilité …). Les matières plastiques sont des macromolécules, polymères ou co-polymères organiques, qui présentent une certaine plasticité lors de leur mise en oeuvre, ce qui permet leur transformation par injection, extrusion, calandrage, etc.

Polychlorure de vinyle (PVC) : Matière plastique utilisée pour le conditionnement des eaux minérales plates et la fabrication de feuilles, cartes de crédit, tubes, films, châssis de fenêtre…

Polyéthylène : Polyéthylène basse densité (PEbd) : Matière plastique utilisée notamment pour la fabrication de sacs, films, flacons souples, tubes, tuyaux…

Polyéthylène haute densité (PEhd) : Matière plastique utilisée notamment pour la fabrication de bouteilles, flacons, fûts, conteneurs, tuyaux, tubes, poubelles …

Polyéthylène téréphtalate (PET) : Matière plastique utilisée notamment pour la fabrication de bouteilles, flacons, pots, films et feuilles, fibres…

Polymère : Le polymère est une molécule de grande taille (ou macromolécule) constituée par un assemblage de motifs élémentaires répétés un grand nombre de fois. Ces motifs sont les produits de la transformation des monomères.

Polymérisation : La polymérisation permet d’obtenir des macromolécules par création de liaisons entre des monomères. On parle de copolymérisation lorsque les monomères assemblés sont de plusieurs types. On distingue traditionnellement 2 types principaux de réactions de polymérisation :

– Les polycondensations pour lesquelles la formation de la macromolécule résulte de la condensation par étape de fonctions réactives portées par les molécules monomères ou polymères. Cette réaction donne des polymères avec résidus de synthèse.

– Les polyadditions pour lesquelles un centre actif initial unique permet la formation d’une chaîne polymère. Cette réaction donne des polymères sans résidus de synthèse.

Polyoléfines : Nom courant désignant les polymères d’alcènes (oléfines) : polyéthylène, polypropylène qui se moulent ou s’extrudent facilement, pour donner des films, fibres, corps creux, jouets…

Polyols polyester : Polymère renfermant une répétition de groupes (-CO-O-).
Les polyesters entrent dans la fabrication de résines, de fibres (exemple : le PET)…

Polystyrène expansé (PSE) : Matière plastique utilisée notamment pour la fabrication de calages, isolants thermiques, barquettes pour aliments, caisses …

Post-durcissement :

1) Durcissement d’un adhésif après application.

2) Séchage d’encres et de vernis sous l’effet d’un rayonnement. (Anglais : post-curing)

Préemballage : Conditionnement d’un produit dans un emballage le recouvrant totalement ou partiellement. Un produit est préemballé quand il est logé dans un emballage de quelque nature qu’il soit, hors de la présence de l’acheteur, et de sorte que la quantité de produit contenue dans l’emballage ait une valeur choisie à l’avance et ne puisse être modifiée sans que l’emballage subisse une ouverture ou une modification décelable. (exemple : aérosol, saucisson avec une bague pour emballage). Par extension, ensemble d’un produit et de l’emballage dons lequel il est présenté en vue de la vente.

Recyclage : Retraitement dans un processus de production des déchets aux fins de leur fonction initiale ou à d’autres fins, y compris le recyclage organique

Recyclage organique : Traitement aérobie ou anaérobie par des microorganismes et dans des conditions contrôlées, des parties biodégradables des déchets d’emballages avec production d’amendements organiques stabilisés ou de méthane (enfouissement)

Réutilisation : Toute opération par laquelle un emballage qui a été conçu et créé pour pouvoir accomplir pendant son cycle de vie un nombre minimal de trajets ou de rotations est rempli à nouveau ou réutilisé pour un usage identique à celui pour lequel il a été conçu.

Scellage : Fermeture aussi hermétique que possible, réalisée à chaud ou à froid. Cette dernière technique se développe, grâce notamment à l’utilisation d’ultrasons.

Simulant : Liquide utilisé lors des essais de migration des constituants des matériaux au contact des denrées alimentaires pour simuler les propriétés extractrices de celle-ci. (eau, alcool, acide, huile)

Soudaqe : Assemblage de deux pièces en matériaux semblables, métal ou plastique, soit par ramollissement à chaud (soudure autogène), soit par un alliage à bas degré de fusion, formant matériau d’apport.

Stress craking : Détérioration des polyoléfines qui se produit dans le temps. Pour diverses raisons, des contraintes internes à la matière se libèrent et créent une zone de moindre résistance. Celle-ci se traduit par une fissure dans l’emballage : un tel défaut est rédhibitoire. Ce stress craking a pour origine :

– Les méthodes de fabrication : des contraintes peuvent se produire lors de la prise d’une matière plastique après moulage, extrusion, soufflage, … Si le refroidissement est trop rapide, et les formes asymétriques, la solidification génèrera des contraintes internes.

– Les contraintes mécaniques :

  • Les ultra violets : ils libèrent des contraintes internes et les pièces se déforment ou se fèlent si l’environnement ne permet pas cette libération.
  • Les agents tensio actifs : ils agissent comme les UV mais plus rapidement.

Suremballage :

  1. Opération de renfort ou de protection d’un regroupement d’emballages.
  2. Matériau servant à cette opération.

Témoin d’effraction : Système de sécurité, destiné aux consommateurs e ou aux distributeurs, appliqué sur le premier bouchage d’un contenant rigide et qui nécessite d’être déchiré par un effort manuel pour que le contenant soit ouvert et que l’on ait accès au contenu. Le but est de rendre visible une éventuelle effraction du bouchage primaire. (Anglais : pilferproof, tamper evident)

Thermodurcissable: Les thermodurcissables sont des matières plastiques, qui peuvent développer des structures en réseaux lors de leur mise en œuvre et qui sous l’action de la chaleur se durcissent progressivement pour atteindre à un certain moment un état solide irréversible. Exemple : les polyesters insaturés pour les coques de bateaux.

Thermoplastique: Les polymères thermoplastiques ont des structures linéaires composées de chaînes qui, avec l’élévation de température, peuvent glisser les unes par rapport aux autres.
Les thermoplastiques sont des matériaux qui se ramollissent sous l’action de la chaleur et se durcissent en se refroidissant de manière réversible. La plupart des plastiques utilisés dans l’emballage sont des thermoplastiques, ce qui les rend toujours recyclables.

Valorisation énergétique : utilisation de déchets d’emballages combustibles en tant que moyen de production d’énergie, par incinération directe avec ou sans autres déchets, mais avec récupération de la chaleur.

Verre : matériau inorganique, non métallique, obtenu par fusion complète de matières premières à température élevée, en un liquide homogène qui refroidit sans cristalliser.

Vitrocéramique : matériau inorganique non métallique obtenu par fusion de matières premières minérales principalement. Le liquide homogène est refroidi et cristallisé par traitement thermique.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*