Templates by BIGtheme NET
Accueil / Actualité Logistique / Actualités nationales / Transports : Voici les pratiques de déplacements des Casablancais (étude)

Transports : Voici les pratiques de déplacements des Casablancais (étude)

L’étude commanditée par Casa Transports a été menée durant la période janvier-mai 2018 sur la base d’entretiens en face à face avec 7.019 ménages et 22.960 personnes. Elle vise à renseigner les pouvoirs publics et autres parties prenantes sur les pratiques de déplacements des habitants de du Grand Casablanca.

Le périmètre de l’étude s’étend sur 55 Km d’est en ouest et 35 km du nord au sud, « générant des déplacements internes pouvant s’effectuer sur des distances hors échelle du transport en commun urbain classique », est-il précisé dans le document de l’étude présenté lors d’une journée de débat sur le plan de déplacement urbain dans le Grand Casablanca. L’événement a été organisé mercredi 16 janvier par la société de développement local Casa Transports.

Les femmes marchent plus que les hommes

Selon les premiers résultats de l’étude, les Casablancais réalisent 7,8 millions de déplacements chaque jour.

Les motifs des déplacements les plus fréquents sont :

  • 18% pour les études
  • 16% pour le travail
  • 5% pour les courses
  • 5% pour des loisirs et activités socioculturelles
  • 3% pour des affaires personnelles (médecins, banque…)
  • 3% pour visiter les amis ou la famille.

Le retour au domicile représente plus de 46% des déplacements.

62% des sondés pratiquent la marche, 13% utilisent les transports en commun, 12% utilisent les voitures particulières, 9% les taxis.

Par genre, 76% des femmes pratiquent la marche contre seulement 57% pour les hommes. Ces derniers empruntent davantage les transports en commun et la voiture.

En moyenne, les habitants réalisent 2,18 déplacements par jour, majoritairement pour des motifs de travail et études et ce, 5 jours par semaine. «Ces déplacements sont ceux qui contraignent le plus le système de mobilité de l’agglomération, car ils se concentrent en heure de pointe», est-il expliqué dans l’étude.

L’étude a également analysé les déplacements selon le niveau de revenu. Il en ressort que « les personnes déclarant gagner moins de 1.500 DH/mois se déplacent en moyenne 2 fois par jour ».

« Celles qui gagnent plus de 30.000 DH/mois se déplacent 3,3 fois par jour ».

Pour ce qui est de la durée moyenne d’un déplacement, elle est de 22 minutes. « En moyenne, chaque jour, une personne qui se déplace consacre 57 minutes à ses déplacements ».

Par mode de transport cette durée est de :

– 14 min pour la marche à pied pour une distance moyenne de 1,2 km

– 40 min pour les transports en commun pour une distance de 7,5 km

– 35 min pour les voitures pour une distance de 7,5 km

– 40 min pour les grands taxis pour une distance de 5,4 km

 – 34 min pour les petits taxis pour une distance de 5,4 km
Que pensent les Casablancais du transport en commun ?

L’étude s’est intéressée à l’opinion des Casablancais sur les transports en commun et les taxis.

Ainsi, 77% de la population sondée estime que les bus sont en mauvais état.

Malgré sa mauvaise qualité, le bus est largement utilisé par les Casablancais. Selon l’étude, la quasi majorité des sondés font la marche pour accéder au bus ou après leur trajet.

60% des usagers du bus l’utilisent pour des déplacements domicile-travail ou domicile-maison.

Le tramway est quant à lui considéré comme de bonne ou très bonne qualité par 85% de la population.

94% des sondés n’empruntent aucun autre mode de transport pour accéder à l’arrêt du tramway et 85% font de la marche comme mode de rabattement au tramway.

Les tendances sont les mêmes pour le rabattement après le tramway. 97,7% n’utilisent aucun transport en commun. 91% font de la marche.

Trois quarts des usagers du tramway sondés l’utilisent pour des déplacements domicile-travail ou domicile-maison.

Pour ce qui est des taxis, il y a une légère différence entre les blancs et les rouges. La qualité des premiers est considérée plutôt correcte, alors que celle des seconds est considérée de correcte à bonne.