Templates by BIGtheme NET
Accueil / Ma Bibliothèque / Transport Maritime / L’économie spatiale du transport maritime

L’économie spatiale du transport maritime

L’avantage principal du transport maritime est évidemment son faible coût par unité transportée, le plus économe des modes de transport, une propriété forte recherchée par les industries lourdes. En revanche, ce mode exige un capital de lancement des plus élevés du secteur des transports. Ceci exige un financement en provenance de deux sources:

  • Secteur public. Ce secteur est principalement responsable des infrastructures de guidage (phares et cartes), appontements publics, dragage, sécurité et, dans nombre de cas, l’administration des ports
  • Secteur privé. Se concentre davantage sur des infrastructures spécifiques et usuellement entre les mains d’intérêts privés, telles appontements et embarcadères, infrastructures de transbordement et les navires.

Jadis, les gouvernements n’hésitaient pas à intervenir massivement dans le secteur maritime dans le but d’atteindre des objectifs de développement économique, de défense nationale, de prestige, de balance commerciale ou de protection de l’industrie nationale (chantiers navals). A cet effet, les gouvernements ont eu recours à des méthodes diverses telles des subventions, des flottes nationales, des abris fiscaux (pavillons de complaisance) ou une sélectivité dans le cargo et les ports d’entrée.

En outre, il est possible de séparer les activités maritimes en deux grandes catégories:

  • Voies d’eau intérieures. Ces systèmes revêtent une importance capitale pour certains pays. Parmi les plus notoires: le Volga, le système St-Laurent/Grands Lacs, le Mississippi et le Rhin. Les bateaux fluvio-maritimes ont su accélérer l’intégration de vastes régions industrielles au transport maritime via ces systèmes. Les systèmes fluviaux chinois, à titre d’exemple, sont pour leur part marqués par une croissance et une diversification des activités le long des voies d’eau.
  • Voies d’eau transcontinentales. Elles sont en plein essor, particulièrement dans le Pacifique. Les facteurs en cause sont: dépendance des pays industriels envers l’énergie, les minerais et les produits agricoles, importance accrue des mégafirmes maritimes, concentration géographique des technologies et capitaux (en pays industrialisés) et main d’œuvre en pays en voie de développement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*