Templates by BIGtheme NET
Accueil / Actualité Logistique / Actualités nationales / Opération transit Les MRE préfèrent l’avion

Opération transit Les MRE préfèrent l’avion

15% de croissance des arrivées de MRE sur les aéroports marocains

TangerMed continue de dominer sur le maritime avec 39% de trafic

LES MRE préfèrent l’avion pour rentrer au Maroc. Lors de l’opération transit qui s’est clôturée le 15 septembre, l’aérien a enregistré un taux de croissance de 15% avec près d’un million d’arrivées sur les différents aéroports du pays, selon des chiffres issus du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger.

Les 4 ports marocains participant à cette opération, Tanger Med, Tanger-ville, Nador et Al Hoceima, ont accueilli pour leur part près de 900.000 passagers, soit une croissance de 8% par rapport à l’année dernière.
Au total, le nombre de Marocains rentrés au pays du 5 juin au 15 septembre pour les vacances d’été ont atteint près de 2,3 millions, soit une hausse, selon le ministère, de près de 11,2%. Le nombre de retours aux pays de résidence s’établit, selon la même source, à près de 2,1 millions de Marocains résidant à l’étranger (ou Marocains du Monde, selon l’appellation du ministère des MRE), soit une croissance de 12% par rapport à l’année dernière.
Au niveau maritime, le port de Tanger Med continue de maintenir la dragée haute face au port de Sebta. Lors de l’opération retour, du 15 juillet au 15 septembre, la ligne Algésiras-Tanger Med s’est arrogé près de 39% du total du trafic.

Entre le 21 et le 31 août 2013, Tanger Med a enregistré un flux en sortie de 217.600 passagers et 58.180 véhicules avec une pointe journalière de 31.690 passagers, 8.104 véhicules et 120 autocars. Les délais d’attente n’ont pas été excessifs, de l’avis même de certains voyageurs, avec des pointes de cinq à six heures.
Le deuxième sur la liste a été le port de Tanger-ville. La ligne qui le connecte à Tarifa a accaparé plus de 19% du trafic, même si le port a été fermé pendant le dernier week-end d’août, afin d’éviter son engorgement.
Le port de Sebta arrive en troisième position avec 18,5% de part de trafic. Selon certaines sources, les ports commencent à se spécialiser par régions, à l’instar de ce qui arrive pour l’aérien. Depuis quelques années, les ports ont commencé à travailler essentiellement pour leur arrière-pays. Celui de Sebta accueille essentiellement les MRE issus de Tétouan et région, celui de Tanger-ville, ceux de Tanger, alors que celui de Nador et Al Hoceima accueillent ceux issus de l’Oriental. Tanger
Med pour sa part accueille les MRE issus des autres régions du fait de ses connexions via autoroute qui lui permettent d’être à quelques heures des principales métropoles du centre et du sud comme Casablanca et Marrakech.

Source : Léconomiste

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*