Templates by BIGtheme NET
Accueil / Actualité Logistique / Actualités nationales / Six éléments clés pour une supply chain efficace

Six éléments clés pour une supply chain efficace

1. Considérer la supply chain comme un atout stratégique

Les entreprises dont les supply chain sont les plus performantes (les « leaders », soit le Top 20%) enregistrent des résultats financiers supérieurs à la moyenne. Elles sont 2 fois plus rentables et elles dépassent les retardataires (Bottom 20%) de 17 points de taux de service sur les livraisons clients (OTIF).

« Les entreprises qui reconnaissent la supply chain comme un atout stratégique génèrent un EBIT supérieur de 30% par rapport à la moyenne avec quasiment 2 fois moins de stock », affirme Joseph Roussel, associé Stratégie et expert Supply Chain de PwC France. « Or, seuls 45% des répondants affirment que leur entreprise considère la supply chain au niveau stratégique.»

2. Se focaliser sur les coûts, la qualité des livraisons et la flexibilité

Les managers supply chain considèrent la rentabilité et la réduction des coûts de la chaîne d’approvisionnement comme leurs principales priorités. D’autre part, plus de deux tiers d’entre eux confirment qu’il est vital de satisfaire les besoins des clients, qui deviennent plus exigeants sur le taux de service et la flexibilité exigée.

3. Mettre en place des opérations sur-mesure

Les entreprises « leaders » s’adaptent parfaitement à leur marché, puisque selon Joseph Roussel, associé Stratégie et expert Supply Chain de PwC France , « 83 % d’entre elles différencient leurs supply chains en fonction des besoins de leurs catégories de clients. Les entreprises « retardataires » ont une approche standardisée, sans variantes. »

4. Garder la main sur les fonctions stratégiques

Les entreprises « leaders » sous-traitent souvent la logistique (quasiment la moitié de leurs activités logistiques sont externalisées) mais conservent le contrôle des fonctions stratégiques comme le développement de nouveaux produits, le planning industriel et commercial (S&OP) et les achats.

Selon les secteurs d’activité, la production peut parfois être sous-traitée (à hauteur de 36% en moyenne) en fonction du niveau d’intégration dans la supply chain et de l’avantage concurrentiel résidant dans la fabrication même.

5. Savoir se différencier de ses concurrents

Les entreprises « leaders » en matière de gestion de la supply chain, à la fois sur des marchés matures comme sur des marchés émergents, investissent massivement dans des compétences de pointe pour se différencier de leurs concurrents.

« Deux tiers des entreprises de notre enquête se concentrent seulement sur la réduction des coûts et la bonne livraison des marchandises aux clients », souligne Joseph Roussel. « La plupart des entreprises leaders savent que la différentiation est la clé de la réussite. Cela peut passer par un planning intégrant en temps réel les demandes et les offres des principaux fournisseurs et clients, une gestion flexible des capacités de production et de livraison, ou bien encore des méthodes de gestion des risques incluant la diversification des sources d’approvisionnement.»

6. Prévoir les futurs enjeux : les nouvelles technologies et le développement durable

D’ici 2015, les sondés mettent en évidence de nouveaux enjeux : ainsi, la problématique du développement durable va devenir une exigence de plus en plus forte, en progression de 36% par rapport à la vision 2013. Plus des 2/3 des sondés sont convaincus que le développement durable jouera un rôle majeur dans les supply chain à l’avenir.

« Un certain nombre d’entreprises ont déjà commencé à investir dans des technologies visant à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, ou à exclure les partenaires de leur supply chain ne respectant pas les normes éthiques, mais ces exemples ne sont pas encore très répandus » conclut Joseph Roussel.

Source : PWC

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*